Veille et curation : Quels enjeux pour quels usages ? / Orélie Desfriches-Doria

Aide à la prise de décision, anticipation, planification ou soutien à l’innovation, la veille concerne aujourd’hui tous les secteurs et tous les métiers. Avec Orélie Desfriches-Doria, nous sommes revenus sur l’histoire, les outils et les logiques de veille et de curation. 

 

Photo by G. Crescoli on Unsplash

Ces deux termes prennent naissance dans les années 1970 à travers les pratiques des japonais et vont progressivement évoluer dans les années 1990 avec les préoccupations des entreprises. C’est ainsi que le développement d’Internet va susciter une attention particulière et une vigilance face à la masse d’informations accessibles, puis, face à la multiplicité des sources disponibles sur la toile.

 

Pour mieux canaliser l’accès et le traitement des sources d’information qui se multiplient de façon exponentielle,  des progiciels (type Digimind) sont créés. La veille devient de plus en plus centrale, et s’outille : elle se professionnalise. La veille dans ses principes basiques et théoriques a 2 enjeux principaux :

– Se tenir informé des changements en cours;
– Exploiter l’information pour en tirer une opportunité ou évaluer la menace.


Une aide à la prise de décision stratégique


Elle vise à orienter les prises de décision stratégiques. La veille permet de disposer  du maximum d’informations les plus adaptées en fonction du contexte, sans cesse évolutif. Tout ceci à travers son action de consultation et de manipulation de données existantes formalisées qui se fait bien évidemment en respectant plusieurs étapes :

1. Stratégie/ciblage
2. Collecte
3. Analyse
4. Synthèse
5. diffusion

Chaque étape doit idéalement faire l’objet d’une protection, et bénéficier de personnes ou d’équipes dédiées.


Curation :sélectionner, éditer, partager


S’agissant de la curation, elle consiste à sélectionner, éditer et partager des contenus pertinents du web pour répondre à une requête ou un sujet donné. C’est par ailleurs, c’est une technique qui permet, de manière rapide et peu coûteuse, d’alimenter un site sans avoir à produire soi-même du contenu. Pour se faire, l’appropriation de certains outils reste indispensable sachant que le choix de ceux-ci devra être adapté au secteur d’activité et au contenu souhaité.

Ses enjeux sont essentiellement contenus dans le choix d’outils meilleurs et une démarche optimale qui se résume en trois étapes clés :

– Sélection du contenu
– Editorialisation
– Partage du contenu

Ce qui va permettre une grande visibilité et une meilleure lisibilité des contenus jugés utiles aux internautes.

En conclusion de cette présentation succincte, veille et curation ont quelques points communs du point de vue des pratiques, comme le choix des sources et le choix de l’information. Toutefois, des objectifs se différencient : pour la veille, nous sommes à l’affut sur les thématiques ou infos qui nous intéressent, tandis que dans une logique de curation, nous sélectionnons les contenus pertinents pour les internautes avec qui nous les partageons.

 


Article réalisé par Juliette Tamoifo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *