Conseil et gestion de projet en agence

Nicolas Aimé est à la tête de Smart Agence, agence digitale spécialisée en design d’expérience utilisateur et accompagnement de la transformation digitale, et qui propose du conseil et de la gestion de projet en agence. Il pilote une équipe de chefs de projets, et partage ses attentes, son activité, les spécificités du design thinking et du consultant projet.

 

Attente relative aux chefs de projet

Nicolas Aimé explique que le marché bouge beaucoup, et les agences web de 2000 n’existent plus. L’aspect « couteau suisse », qui maitrise la totalité des domaines, est une espèce en voie de disparition. On assiste à une disruption du marché : Les métiers se sont beaucoup spécialisés. L’agence digitale est alors devenue variée, pour trois raisons :

  • les acteurs du marché ont intégré le digital, en premier les chefs de communication, au cours de ces 10 dernières années,
  • Second mouvement : les acteurs historiques ont intégré le digital par des opérations de croissance externe,
  • Dernier mouvement lié à la digitalisation des organisations. Ce sont désormais les directions métiers, directions commerciales, direction de l’assurance, de la prévoyance, qui vont piloter les sujets digitaux eux-mêmes, ou les directions de l’organisation. Les métiers se sont beaucoup professionnalisés.

Le digital avait été appréhendé par la communication dans les années 2000. Cependant, il est partout, et en 2010 les cabinets de conseils se sont positionnés, et y ont intégré les métiers du design (design thinking et UX design).
Les chefs de projet attendent de leurs équipes d’avoir chacun une compétence forte, et des compétences transversales généralistes (au moins une pour créer de la transversalité entre les services).
Les écosystèmes sont donc ouverts. Les équipes sont constituées de nombreux experts issus soit de l’agence, soit de l’exterieur.

L’activité dans l’agence

Les agents se découpent en plusieurs strates :

  • conseil / stratégie
  • Design
  • Technique SSII / ESN (qui portent la méthode AGILE)
  • Hébergement / Info

En face des agents, on trouve :

  • SEO
  • Achat d’espace
  • Pub SEA / SEM
  • Editorial

Le coeur d’expertise de Smart Agence se situe dans le conseil, la stratégie, le design, ainsi que le pilotage et l’accompagnement.

Après le cadrage projet, l’agence va jusqu’au prototypage, avant de passer le relais :

  • 1ère phase : L’approche projet débute par une phase de « cadrage » : demander au client ses enjeux/objectifs et sa stratégie. Il faut poser les bases de la création et du concept (UX stratégie, Design UX), en respectant un cahier des charges. Point de vigilance : l’approche est souvent orientée « solution ». Il faut donc recadrer, et chercher le « problème » plutôt que la « solution ». On détermine ensuite le plan d’action.
  • 2ème phase : Le design : on pose l’architecture de l’information, le storyboard (designer UX/UI), les maquettes graphiques, et l’intégration HTML qui amène au prototypage.

 

Design Thinking

Dans la phase de conception de projet, il faut avant tout étudier la faisabilité, la désirabilité, relative à l’expérience. Il faut trouver des points de convergence entre les attentes du client, et celles de l’entreprise.
Ensuite, il faut s’assurer de la viabilité : quel budget ? Quels moyens humains ? Quelle organisation ? Quelle culture d’entreprise ?

Le chef de projet en agence gère plusieurs projets à la fois, qu’il pilote sur plusieurs calendriers.
On distingue donc : l’avant-vente (réponse appel d’offre, avec une réactivité et une intensité très élevée, ainsi qu’une exigence forte), puis la réalisation et le projet, et enfin le « run ».

Se pose alors la question de la créativité et de l’esthétique : comme elles sont nivelées par l’efficacité ergonomique, quelles spécificités doit-on proposer à une expérience ?

 

Le consultant projet (CP)

Chez Smart Agence, le chef de projet devient consultant projet, et est attendu sur 3 aspects :

  • Management de projet
  • Conseil (force de proposition)
  • Relation client (avoir l’esprit de service)

S’il n’y a pas de client, il n’y a pas de projet. D’où l’intérêt de la relation client. Il faut faire des devis, des chiffrages, piloter le projet pour être dans le plan de marche, et il faut savoir livrer les solutions.

Mission : il est responsable de l’obtention d’un résultat conforme au cahier des charges (respect de la qualité, de la performance, du coût et du délai). Il doit gérer les ressources internes et externes à l’agence pour respecter sa mission. Il doit également estimer la priorité : le « délai » ou la « qualité ». On attend de lui une polyvalence au niveau des capacités, un sens du contact, et qu’il soit capable de gérer les experts (les égos) et les clients. À l’agence, il représente le client, chez le client il représente l’agence. Il est garant de la bonne relation client.

Rôles : « Côté client » : le CP conduit l’exécution du projet, et il gère la relation. « Côté agence » : coordonne, assure le planning, teste les livrables, assure la cohérence, assure une veille. Le CP a comme expertise la relation, coté client comme coté agence. Il doit développer un côté schizophrène.

Savoir-être : une excellente expression écrite et orale, utiliser les bons mots, de la pédagogie, s’adapter au niveau de maturité digitale du client (empathie), maîtriser les principes de base de la communication corporate et digitale, avoir des connaissances sur les domaines d expertise et une expérience projet sont les qualités requises dans cette profession.

Savoir-faire : il s’agit de la conduite de projet, faire un brief, gérer les tensions, avoir une connaissance de l’entreprise (avoir une expérience du monde de l’entreprise), la veille technologique et sectorielle.

Savoir-être : La dimension la plus importante, rapporte Nicolas Aimé : elle concerne la perception des enjeux, les goûts pour l’action et la réalisation, le sens de l’autonomie, de la polyvalence, de la créativité, la rigueur, l’anticipation et l’organisation, le leadership, l’esprit d’équipe et le bon relationnel, le sens de la pédagogie, l’écoute, l’esprit d’analyse et de synthèse, la conviction et l’opiniâtreté, les compétences d’assistance et de service, la flexibilité et l’empathie.

 

Frédéric Hingray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *